ja_mageia_new

  • Narrow screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Decrease font size
  • Default font size
  • Increase font size
Home
L’OBR continue d’innover : Interfaçage des logiciels Douaniers et Fiscaux et système d’alerte instantanée des contribuables

Les logiciels ASYCUDA WORLD et SIGTAS, destinés respectivement à la gestion des opérations douanières et fiscales de l’OBR sont désormais interconnectés. C’est le système d’interfaçage entre les deux logiciels. C’est-à-dire que les données enregistrées au Commissariat des Taxes Internes et des Recettes Non-Fiscales, plus précisément le Numéro d’Identification Fiscale, le nom et l’adresse du contribuable sont accessibles au Commissariat des Douanes et Accises. Ainsi, lors des opérations douanières, les données relatives au client (importateur/exportateur) sont accessibles à la douane.

Asycuda

Les nouveaux contribuables n’ont plus besoin de se déplacer vers un bureau des douanes pour faire enregistrer leurs numéros d’identification fiscale dans le logiciel de gestion ASYCUDA ; ce qui réduit sensiblement le temps et le coût des affaires.

L’interfaçage des logiciels ASYCUDA WORLD et SIGTAS est associée au système d’alerte des contribuables, au moyen des emails et des sms, de l’évolution de leurs déclarations en cas d’importation ou exportation. «Ceci permettra aux contribuables d’être tenus informés de leurs dossiers. Nous visons l’amélioration du climat des affaires », a annoncé Madame Ancilla Nteturuye, Directrice des Programmes et Suivi au Commissariat des Douanes et Accises. C’était dans son mot liminaire d’un atelier d’échange avec les opérateurs économiques sur cette innovation. Les Opérateurs Economiques félicitent l’OBR pour son innovation qui vient renforcer les efforts de l’administration fiscale dans  la recherche des facilités d’affaires au Burundi.
Néanmoins, ils aimeraient que le système d’alerte s’applique dès l’enregistrement de la déclaration ; et que l’attestation de non-redevabilité demandée à chaque déclaration ne soit plus nécessaire, d’autant plus que l’interfaçage permettra de voir qui est redevable et qui ne l’est pas aux taxes internes. Cette demande a été bien notée par les responsables techniques de l’OBR qui promettent d’en étudier la faisabilité. Pour le moment, le système d’alerte des contribuables via les sms et emails fonctionne seulement pour trois évènements : lorsque la déclaration est aux étapes de la liquidation, de paiement et en cas de suppléments.

Le système d’alerte via les sms et email est à sa phase pilote pendant tout le mois de septembre et est appliqué aux seuls Opérateurs Economiques Agréés (OEA). Il est prévu qu’il soit étendu aux autres contribuables au début du mois d’octobre 2016.