ja_mageia_new

  • Narrow screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Decrease font size
  • Default font size
  • Increase font size
Home
Le Gouvernement du Burundi appuie l’OBR pour relever les défis auxquels font face les postes frontaliers.

Le Deuxième Vice-Président de la République Monsieur Joseph Butore s’est rendu le 02 décembre 2016 respectivement aux Postes de l’OBR de Giharo en province Rutana et de Gisuru en province Ruyigi. L’objet de ce déplacement était de se rendre compte des difficultés de terrain auxquelles les agents de l’OBR font face et d’y trouver des solutions.

Capture 1

Monsieur Joseph Butore a été accueilli par le Commissaire Général de l’OBR Monsieur Léonard SENTORE. Le deuxième Vice-Président a pu se rendre compte que la tâche est compliquée pour les agents de l’OBR affectés à ces postes douaniers. Les bureaux sont exigus, manquent d’électricité et d’équipements comme les hangars de stockage, pont-bascule et outils informatiques indispensable pour le traitement des dossiers dans la transparence et la sécurité.

En outre, il leur est difficile de lutter contre la fraude car, les bureaux de l’OBR ne sont pas à la frontière. Celui de Gisuru se trouve à 8 km de la frontière et celui de Giharo à 6km. Les routes menant vers ces deux postes sont dans un mauvais état. Néanmoins, le deuxième Vice-Président se réjouit des recettes douanières satisfaisantes collectées sur les deux postes visités.

A Giharo, le poste qui vient de passer juste trois mois enregistre un montant de recettes qui s’élève à 75 millions de septembre à novembre 2016.
Quant au poste de Gisuru, d’août à novembre 2016, les recettes s’élèvent à 398 millions de FBULes échanges commerciaux à travers ces postes sont l’importation du manioc sec, de poisson sec, du maïs, du jus de maltes et des arachides. La fraude persiste surtout celle du manioc car il est difficile de distinguer le manioc récolté au Burundi de celui importé de la Tanzanie.

Capture 2

Le deuxième Vice-Président a demandé aux administrateurs communaux et Gouverneurs présents de s’impliquer davantage dans la lutte contre la fraude et dans la sensibilisation de la population au civisme fiscal en collaboration avec les chefs collinaires.


Le deuxième Vice-Président a saisi l’occasion pour réaffirmer que « le gouvernement du Burundi fera tout pour relever les défis existants un à un et doter l’Office Burundais des Recettes de tous les moyens matériels et humains nécessaires afin de lui permettre de remplir convenablement sa mission de collecte des recettes pour le compte du trésor public».

Il a terminé sa visite en se rendant sur le site à la frontière avec la Tanzanie sur lequel l’OBR projette la construction d’un nouveau bureau qui abritera le poste douanier de Gisuru.

Capture 3