ja_mageia_new

  • Narrow screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Decrease font size
  • Default font size
  • Increase font size
Home Communiqués Le Burundi met en place le Groupe National Consultatif sur le Programme des Opérateurs Economiques Agréés
Le Burundi met en place le Groupe National Consultatif sur le Programme des Opérateurs Economiques Agréés
Vendredi 14 juillet 2017, l’Office Burundais des Recettes et ses partenaires se sont réunis à Bujumbura pour lancer officiellement le Groupe National Consultatif sur le Programme des Opérateurs Economiques Agréés (OEA). Il s’agit d’un forum de discussion et d’échanges entre l’OBR, les agences du gouvernement présent à la frontière et du secteur privé, pour la promotion et la prospection du programme des Opérateurs Economiques Agréées au Burundi. il développera un mécanisme de suivi-évaluation de ce programme.
ok
La mise en place du Groupe National Consultatif sur le Programme des Opérateurs Economiques Agréés s’inscrit dans le cadre du partenariat public-privé. C’est dire qu’il va comprendre les représentants des agences gouvernementales impliquées dans la chaîne logistique comme le Commissariat général des Migrations, le Bureau Burundais de Normalisation (BBN), les ministères ayant la santé, l’élevage et l’agriculture dans leurs attributions, l’Autorité de l’Aviation Civile du Burundi (AACB), le  Comité National sur la Facilitation des Echanges (CNFE); la Chambre Fédérale de Commerce et d’Industrie (CFCIB) ; sans oublier l’OBR, les agences en douanes et les transitaires ainsi que les OEAs.
Le Burundi compte actuellement 11 Opérateurs Economiques Agréés dont 3 sont admis au niveau de l’EAC à savoir la Brarudi, Toyota Burundi et Sodetra. Les 8 autres sont la Buceco, Bakhresa Grain Milling Burundi, Bolloré Africa Logistics, Utema Travidro Burundi, Jiwan Shafiq Alsafa, GCEFA, le Groupe Ladak et le Palais des Meubles. 
L’accès au programme des OEAs exige qu’un contribuable remplisse un certain nombre de conditions dont l’antécédent en matière de conformité, la tenue régulière des archives, la solvabilité financière, les normes appropriées de sécurité et de sûreté y compris les normes concernant les partenaires commerciaux. Pour devenir un OEA, l’entreprise demandeur s’adresse au Commissariat des Douanes et Accises en vue d’obtenir les  formulaires de demande et d’auto-évaluation réservés à cette fin.  
A noter qu’être accrédité OEA est très avantageux : le contribuable bénéficie ainsi d’un traitement prioritaire et accéléré des entrées et des déclarations des marchandises ; avec à la clé la réduction des contrôles physiques et documentaires, la dispense du Suivi Electronique des Cargaisons, l’auto-gestion des entrepôts sous douanes, le renouvellement garanti de la licence d’agent en douane ou de transporteur, la garantie douanière réduite le cas échéant, le paiement différé des droits et taxes pour les marchandises déclarées pour la mise en consommation, etc.
ok 2
ok 3