ja_mageia_new

  • Narrow screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Decrease font size
  • Default font size
  • Increase font size
Home
L’OBR collecte 178.67 milliards de FBU au cours du 1er Trimestre 2017

« Les recettes collectées durant le premier trimestre de l’année 2017 sont de 178.67 milliards de Fbu contre un objectif de 170.78 milliards. Les réalisations sont supérieures de 7.89 milliards de Fbu aux prévisions, soit une performance trimestrielle de 104.6% », déclare le Commissaire Général de l’OBR Monsieur Léonard Sentore lors d’un café de presse qu’il a animé ce 13 avril 2017. Cette performance s’explique par l’assiduité et les compétences du personnel de l’OBR, la sensibilisation et la facilitation des contribuables, la lutte contre la corruption et la fraude ainsi que la conformité des contribuables qui ont déclaré et payé les impôts sur le revenu annuel dans les délais, a affirmé Monsieur Léonard Sentore. «J’en profite pour féliciter les contribuables qui tiennent à cœur leurs obligations fiscales et les citoyens qui ne cessent de dénoncer la fraude», a dit le Commissaire Général.

Café de presse avril 1

Interrogé par les journalistes sur la part des revenus sur l’impôt locatif dans la performance de l’OBR, Monsieur Sentore a indiqué que plus de 3 milliards de Fbu ont été collectés. Ce montant est provisoire, car l’OBR accepte en principe les déclarations des impôts déposés par les contribuables, mais procède à la vérification, ce qui pourra rehausser les recettes collectées sur l’Impôt locatif, a précisé Monsieur Léonard Sentore.

A la question des journalistes sur la fiabilité des chiffres de recettes collectées par l’OBR, Monsieur Sentore rassure : «Tous les chiffres publiés sont fiables, corrects et vérifiables. Il y a toujours vérification avant la publication de ces chiffres. En plus, l’OBR fait partie des forums régionaux et internationaux comme le Forum des Administrations fiscales en Afrique, qui utilisent ses chiffres, encore que les données de l’OBR sont aussi transmises à la Cour des Comptes. Une grande institution républicaine comme OBR ne peut pas se permettre de publier des chiffres qui ne sont pas corrects.» Et le Porte-parole du Ministère des Finances Monsieur Désiré Musharitse d’affirmer: « Nous sommes les premiers qui croient à la fiabilité des chiffres des recettes collectées par l’OBR, que ceux qui doutent s’approchent de la Banque Centrale pour se rendre compte que les chiffres déclarés par l’OBR sont vraies et vérifiables».

Le café de presse a été une occasion pour le Commissaire Général de l’OBR de présenter les programmes en cours pour la facilitation des contribuables. Il a cité notamment le Programme Régional des Opérateurs Economiques Agréés avec l’appui de l’Organisation Mondiale des Douanes, le Régime Régional de Garantie du Transit Douanier du COMESA, le Territoire Douanier Unique qui est déjà mis en œuvre, etc.

Le Commissaire Général de l’OBR a réitéré l’engagement de l’OBR à chercher à faciliter constamment le travail des contribuables conformes. « C’est dans ce but qu’un sondage d’opinion sur la perception par les contribuables des services offerts par l’OBR a été récemment initié», a annoncé Monsieur Léonard Sentore. Il a invité toute personne intéressée à remplir les questionnaires établis à cet effet et les déposer dans tous les bureaux de l’OBR.
Mis en place par le gouvernement en vue de la maximisation des recettes par un service de qualité, l’Office Burundais des Recettes devra atteindre un objectif lui assigné en 2017 qui est de 720.2 milliards de Fbu.

Café de presse avril 2

Quelques défis cependant

Le Commissaire Général de l’OBR n’a pas manqué à mentionner les défis. C’est entre autres les moyens insuffisants en termes de ressources humaines, logistiques, mais également en termes d’outils de contrôle comme les ponts bascules à construire au Poste frontalier de Kobero. Le défi d’avoir un siège regroupant tous les bureaux de l’OBR, aujourd’hui éparpillés au niveau de la ville de Bujumbura, ce qui occasionne un certain coût, tient beaucoup à cœur les autorités de l’OBR, selon Monsieur Sentore Léonard. La persistance du secteur informel et les cas de fraude par certains opérateurs économiques malgré d’intenses campagnes de sensibilisation et d’éducation au civisme fiscal restent un défi continuel, a-t-il ajouté.

Le café de presse trimestriel devient depuis des années un rendez-vous régulièrement tenu entre l’OBR et le public, à travers la presse, traduisant l’attachement des autorités de l’OBR aux valeurs de transparence et de redevabilité envers l’opinion publique en général et les contribuables en particulier.