Office Burundais des Recettes

« Je suis fier de contribuer à la construction du Burundi »

Avec la mise en place du Paiement électronique des droits et taxes douaniers, l’OBR vient de marquer un pas de plus vers la performance et la facilitation des affaires.

C’est un sentiment de satisfaction, en ce jour du 20 septembre 2018, que tous les partenaires de l’OBR affichent après le lancement officiel d’une application qui permet désormais le paiement électronique des droits et taxes douaniers sans devoir se présenter physiquement aux guichets de l’OBR pour la récupération de la quittance. « Plus des aller et retours entre la Douane et les banques pour s’acquitter du paiement des droits de douane, un gain en temps et en coûts », s’est exclamé Monsieur Joe dassin RUKUNDO, l’Administrateur Directeur Général de la Finbank, une banque locale qui a collaboré techniquement avec l’OBR dans la mise sur pied de cette plateforme électronique.

Echanges de memoranda entre lOBR et la Finbank copy

Echange du mémorandum  de collaboration entre l’OBR et la Finbank
représentés par les dirigeants respectifs,
sous l’approbation du Ministère
en charge des Finances, représenté par son Secrétaire Permanent.

Selon l’Honorable Audace Niyonzima, Commissaire Général de l’OBR, l’optimisation des recettes pour le Trésor Public ne saurait être atteinte sans l’appui des technologies de pointe, encore moins, sans la sécurisation des recettes collectées ou la lutte contre la corruption et la fraude. La déclaration électronique des droits et taxes en douane est une réalité depuis quelques années. Cependant, il y avait une sorte d’insuffisance dans la facilitation puisque les agences en douane devraient tout de même se déplacer pour se rendre aux guichets des banques pour payer les droits et taxes calculés et revenir à l’OBR pour la récupération des quittances de paiement.  « Le paiement électronique vient donc parachever l’informatisation de la procédure de la conformité douanière», a souligné le Commissaire Général de l’OBR. Il a remercié vivement toutes les parties prenantes dans la finalisation de ce projet important pour la sécurisation des recettes et plus particulièrement le CNUCED qui a apporté son expertise pour mettre en place cette technologie de pointe.  

La démonstration de l’application suivie avec intérêt par les participants en l’occurrence les professionnels des banques, les représentants des agences en douane et transitaires, les représentants des opérateurs en télécommunication,   les professionnels des médias, etc. a mis en évidence l’atout de sécurisation des opérations qui ne seront plus manuelles. « Le système de paiement manuel nous prenait beaucoup de temps et le temps c’est l’argent. A travers ce développement, nous célébrons ici et maintenant un cadre stratégique et bénéfique pour le contribuable et nous les agences en douane », s’est réjoui Monsieur Philippe NDIKUMANA,  président de l’Association Burundaise des Agences en Douanes et Transitaires. Les orateurs du jour ont souligné que la digitalisation des procédures de paiement en douane écartera les tentatives de fraude, souvent bien pensée et organisée dans ce domaine.

Seance de demostration des procedures de paiement copy copy

Séance de démonstration de l’opération de paiement électronique
des droits et taxes douaniers.

Le Secrétaire Permanent au Ministère des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement, qui avait rehaussé ces cérémonies de sa présence, a salué ce pas de qualité franchi dans la facilitation des affaires au Burundi. Madame Marie-Salomé Ndabahariye se réjouit que « le service rendu aux contribuables sera amélioré, la rentrée des recettes va augmenter et le Gouvernement du Burundi pourra accomplir plus de projet de développement au profit des citoyens et des habitants de son pays. »

Dorénavant, un contribuable n’aura plus à perdre du temps en allant chercher une quittance auprès de l’administration fiscale puisque son paiement sera vu en temps réel par cette dernière et ainsi permettant la procédure de dédouanement à aller plus vite.

Composante du Projet d’amélioration des fonctionnalités de Sydonia World et de mis en œuvre du  Guichet Unique Electronique, le paiement électronique a été rendu possible grâce au soutien financier de l’Union Européenne à travers la COMESA.

services en ligne

Qui est en ligne?

Nous avons 42 invités et aucun membre en ligne