Office Burundais des Recettes

« Je suis fier de contribuer à la construction du Burundi »

 L’OBR vend aux enchères les véhicules usagés du Ministère de la défense et des anciens combattants

La commission de l’OBR chargée de la vente des bien de l’Etat procède à la vente aux enchères publiques des véhicules et autres engins du Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants. Le vendredi 12 avril 2019, cette opération s’est déroulée en présence de la Commission Parlementaire chargée de la Bonne Gouvernance et Privatisation qui effectue une campagne de descentes sur terrain pour évaluer la politique du charroi zéro de l’Etat.

Min Defense Lots Vente Encheres

Vue partielle de certains lots à vendre

Il s’agit des véhicules usagés et des carcasses en 120 lots garés au Groupement de Maintenance Engins et Equipements Militaires (GMAEM) sis au quartier industriel de Bujumbura. La vente aux enchères se fait publiquement en présence des soumissionnaires intéressés. La question du dédouanement semble préoccuper les soumissionnaires, mais le Commissaire des taxes Internes et de Recettes Non-Fiscale M. Jean Berchmans Niyonzima leur a expliqué que la loi stipule que tout véhicule acheté dans les services du gouvernement est à dédouaner à moins que le gagnant du lot ne soit lui-même exonéré, exception faite pour les carcasses puisqu’elles seront vendus par kg.

Avant la séance de soumission et de dépouillement, il y a eu une visite guidée pour montrer aux visiteurs les différents lots en jeu.

Min Defense Vente Enchere CTI OBR Explique Procedure

Le Commissaire des Taxes Internes explique la procédure à suivre

Min Defense Vente Encheres Depouillement

Opération de dépouillement

 Min Defense Vente Encheres Soumissionnaires

Vue partielle des soumissionnaires

S’exprimant à l’issue de la séance de ce vendredi, l’Honorable Bénigne Rurahinda a indiqué que les parlementaires étaient satisfaits de la transparence avec laquelle l’opération était conduite. Elle a encouragé l’OBR à aller de l’avant dans cette voie pour le bien du trésor public.

Même son de cloche du côté des soumissionnaires. Monsieur Nsabilana Hussein Wahidou qui a gagné trois lots a indiqué qu’il était déjà habitué à la transparence utilisée dans la vente aux enchères par l’OBR et qu’il continuerait à soumettre dans les ventes à venir.

Les lauréats de l’ECOFO apprennent les fondamentaux du business dans la vie pratique

L’association pour le Promotion, le Développement et l’Education des Commerçants (PRODECO) a initié, en collaboration avec le Ministère de l’Education, de la Formation et Technique et Professionnelle un projet d’éducation au business dans la vie pratique au profit des jeunes qui n’ont pas continué le cursus scolaire après l’Ecole Fondamentale.

Coupure Ruban Ndirahisha Janviere

Coupure de ruban marquant le début du projet

Le lancement officiel de ce projet a eu lieu le jeudi 4 avril 2019 au chef-lieu de la Commune Vugizo en province de Makamba par la Ministre ayant l’Education dans ses attributions. Madame Janvière Ndirahisha a indiqué dans son discours que « l’avenir de la jeunesse est au cœur des programmes du gouvernement du Burundi », d’où l’attention particulière accordée à ce projet. Elle a alors appelé les responsables à tous les niveaux à « faire correctement leurs devoirs pour créer des conditions favorables au développement des jeunes et surtout pour leur servir de modèles dans la vie pratique ».

Le président de l’association PRODECO a quant à lui interpellé les jeunes à oublier la dépendance au gouvernement pour se trouver un emploi. Il les a plutôt invités à « se regrouper en coopératives, créer des entreprises génératrices de richesse et des recettes pour le trésor public, civisme fiscal oblige », a martelé M. Martin Sindaruhuka, pour qui le temps de la fraude et du commerce illégal est révolu. Il a appelé les jeunes à passer à l’action sans attendre, pour apprendre par l’expérience, car « c’est plus instructif », a-t-il argumenté.

Invité à donner sa contribution à ce projet, l’OBR a profité de l’occasion pour faire passer ses messages. Ainsi, les procédures à suivre par le nouveau contribuable, la lutte contre la fraude, la facturation standardisée et autres aspects du civisme fiscal étaient parmi les thèmes développés lors des séances de formations. Les autres thèmes développés par d’autres formateurs, c’est l’entreprenariat et l’éducation financière dans ses aspects de l’introduction à la comptabilité, le fonctionnement des banques et des assurances ainsi que les pratiques et techniques commerciales.

Formation Civisme Fiscal KIBAGO OBR

Séance de formation : ici à Kibago le 7 avril 2019, un cadre de l’OBR parle du civisme fiscal

Pour commencer, ce projet est exécuté dans certaines communes prises pour pilotes dans les provinces Makamba, Cibitoki, Ngozi, Muyinga, Gitega et Ruyigi. Mais ses initiateurs entendent l’étendre sur toutes les communes du Burundi.

L’OBR et l’OMD échangent sur la facilitation des affaires au Burundi

L’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) a rencontré à Bujumbura l’Office Burundais des Recettes (OBR) et ses partenaires en dates du 26 au 31 pour évaluer la capacité de cette administration fiscale du Burundi à mettre en œuvre l’Accord de Facilitation des Echanges (AFE) de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). L’OMD cherchait au fait à comprendre les besoins de l’OBR pour adapter son appui via le programme Mercator dans la mise en œuvre de cet accord qui renferme une quarantaine de mesures de facilitation dont une douzaine concerne directement la Douane.

Echange OBR OMD TMEA

Vue des participants à une séance d’échange entre l’OBR, l’OMD et TMEA

Lors de cet atelier, la douane burundaise a montré à l’OMD les réalisations déjà faites et les défis rencontrés dans la mise en œuvre de l’AFE afin pour que cette organisation ait une vue détaillée des besoins de l’OBR, ce qui lui permettra d’apporter un appui adapté.

Ancilla NTETURUYE AFE

Mme Ancilla NTETURUYE, Directrice des Programmes et Suivi explique l’état de lieu de la mise en œuvre de l’AFE à la douane burundaise

Lors des échanges, il est ressorti que la douane du Burundi a déjà mis en œuvre certains programmes qui s’inscrivent dans le cadre de la facilitation des échanges même si le pays n’a pas encore ratifié l’AFE. C’est notamment le programme des Opérateurs Economiques Agréés et le Contrôle à Posteriori qui sont bien fonctionnels. Mais des efforts restent à consentir dans bien d’autres programmes comme le Guichet Unique Electronique, le paiement électronique des droits de douane et la réalisation de l’étude sur le temps nécessaire pour la mainlevée des marchandises.

Les participants à ces échanges ont constaté le besoin pour l’OBR d’améliorer le suivi de tous les programmes et projets de modernisation. Pour ce, il a été recommandé à l’OBR de s’impliquer davantage à la ratification de l’Accord de facilitation des échanges au Burundi, et d’intégrer les activités du projet Mercator dans le plan d’actions 2019-2020.

L’AFE prône la réduction des procédures administratives à la frontière aux moyens de la simplification, la modernisation et l’harmonisation des processus d’exportation et d’importation. L’OMD recommande au Burundi de ratifier l’accord pour bénéficier des appuis des bailleurs dans ce domaine et ainsi faciliter les échanges, tremplin du développement économique.

Logo final pour le siteL'Office Burundais des Recettes porte à la connaissance des usagers des services de la douane que le contrat qui liait le Gouvernement du Burundi et la Société Générale de Surveillance (SGS) a pris fin le 15 janvier 2019.

Téléchargez ici la note

Logo final pour le siteL’office Burundais des Recettes informe le public qu’il continue de recevoir les déclarations et paiements d'impôts sur les revenus ainsi que celles des revenus locatifs ce lundi 01 avril 2019, sans application des pénalités de retard.

Téléchargez ici le communiqué