Office Burundais des Recettes

« Je suis fier de contribuer à la construction du Burundi »

Mercredi 5 décembre 2018, le Burundi a célébré la Journée dédiée au contribuable, un rendez-vous encré dans les annales de la République, depuis 2016. C’est le Président de la République, Pierre NKURUNZIZA, qui a rehaussé de sa présence les cérémonies à Makamba, une province du sud du Burundi. Le thème choisi cette année est : "Renforçons la bonne pratique de donner et d'exiger la facture", un thème qui est venu réaffirmer la volonté du gouvernement à éradiquer la fraude liée à la non facturation après toute vente de biens ou service.

 

Photo de famille

Cette Journée du Contribuable est  une occasion d’exprimer publiquement la reconnaissance nationale aux meilleurs contribuables conformes, en leur décernant des prix variés comme des trophées, des certificats, des biens matériels, etc.

A ce jour de célébration, un peu avant la fête proprement dite, le Chef de l'Etat a d’abord  visité les stands où des produits variés et fabriqués au Burundi étaient exposés pendant 5 jours : les gens  s’approvisionnaient à volonté puisqu’il y avait   des stands des établissements financiers, des produits des usines de transformation agro-alimentaire, des sociétes de télécommunication, du textile, etc.

Ijambo 1Dans son discours, le Commissaire Général de l'Office Burundais des Recettes (OBR). Honorable  Audace NIYONZIMA a dressé l’historique de l’institution sous sa responsabilité. Selon cette autorité, le rythme de la croissance dans la collecte des recettes n’a cessé d’augmenter depuis 2009, année de création de l’OBR. En effet, les recettes qui étaient de  300 milliards en 2009 sont en train d’atteindre actuellement 800 milliards Fbu. Cependant, selon toujours le Commissaire Général, l’OBR fait face à beaucoup d’esprits malveillants qui torpillent le travail quotidien de l’administration fiscale. C’est entre autre  les fraudeurs de marchandises et de documents ainsi que certains employés qui trempent dans la corruption ou la facilitent.

A cette occasion, l’OBR a également primé  certaines personnes pour leur exemplarité. En premier lieu  2 prix d’excellence (trophée et certificat) ont été octroyés à deux  entreprises (BRARUDI, INTERPETROL) pour avoir payé le plus d’impôts et taxes que les autres contribuables. Ces deux entreprises ont jusque-là payé 31 pourcent de toutes les recettes collectées. Le Gouverneur de la province Makamba a, lui aussi, reçu un prix pour avoir bien collaboré avec l’OBR dans la lutte contre la fraude et la sensibilisation des contribuables à l’utilisation de la facture standardisée, modèle appprouvé par l’OBR.

Remise moto
En second lieu, les  sociétés de gardiennage LES VIGILES BURUNDAIS et SAFEGUARD ont reçu le prix Meilleurs créateurs d’emploi. Comme les deux premiers, ils ont reçu chacun un trophée et un Certificat d’honneur.

En troisième lieu, c’est la catégorie des contribuables conformes, c’est-à-dire, qui paient régulièrement et sans aucun retard, les impôts et taxes dû. Ils ont été choisis dans les régions fiscales nord, sud, est, ouest et centre. Chacun d’entre eux  a reçu une moto et un certificat d’honneur. Au nord, c’est l’atelier de menuiserie- Diocèse de NGOZI ; au sud, c’est l’entreprise  MEDISER ; à l’est c’est l’entreprise  ENA ; à l’ouest la coopérative DUKORERE HAMWE DUSOZE IKIVI et au centre M. Charles Niyonkuru.
Enfin, les Journalistes primés pour leur leadership dans la diffusion des informations relatives au fisc. Ils ont été choisis sur base du nombre de leurs publications et  selon les médias (radio, TV, presse écrite et électronique). Chacun des journalistes suivants a reçu un certificat et une enveloppe de 500.000 Fbu. Il s’agit de Mme Nadège MAHORO de la RTNB ; M. Ezéchiel MISIGARO du Journal Le Renouveau ; de M. Parfait GAHAMA du Journal IWACU et de Léonce NTAKARUTIMANA qui travaillait pour le journal en ligne IGIHE mais  actuellement directeur de la radio Eagle Sport’s qui émet depuis la province Makamba.

Dans son allocution, le Chef de l'Etat, Pierre NKURUNZIZA a félicité  l'OBR pour l’étape  franchie dans la collecte  des taxes et impôts. Il a exhorté les commerçants et les clients de toujours donner et d’exiger chaque fois la facture, afin de faciliter le travail à l'OBR dans la collecte des taxes et impôt.
S’exprimant sur les cas de fraudes fiscales et douanières recensés par l’administration fiscale, le Président de la République a demandé à l’OBR de collecter les dossiers de tous les cas recensés et les lui transmettre pour une suite appropriée. De façon, générale, il a également fait un appel de mise en garde des contribuables qui ne veulent pas se conformer aux lois fiscales burundaises  pour qu’ils se ressaisissent et abandonnent leurs mauvaises pratiques. « Nous demandons aux services de sécurité de s’impliquer davantage pour ramener ces fraudeurs à la raison en les traquant et en saisissant toutes leurs marchandises fraudées pour que nous les distribuions aux personnes démunies », a insisté le Président de la République.
A l’OBR, le Président de la République demande plus d’efforts dans la vigilance afin de traquer tout employé impliqué dans les actes de corruption ou d’infractions connexes comme le fait de faire payer des taxes et impôts non conformes aux lois.

Notons que pour l’édition 2018, la semaine dédiée aux contribuables avait été lancée lundi le 19 novembre 2018. Elle a été caractérisée par beaucoup  d'activités de sensibilisation et d’éducation au civisme fiscal. On note entre autres des émissions de sensibilisation radios et TV, des visites des entreprises tant de Bujumbura que celles de l’intérieur du pays par la haute autorité de l’administration fiscale et du ministère de tutelle, un match de football entre les employés de l’OBR et les contribuables de Makamba pour un rapprochement ainsi qu’une Foire exposition-vente pour plus de visibilité des activités commerciales qui se déroulent au Burundi.

Visite stand 2

Visite stand 3

Visite des stands

Chaque année, la Journée du contribuable offre également une opportunité à la Chambre Fédérale du Commerce et d’Industrie (CFCIB) pour exprimer le point de vue des contribuables par rapport au travail de l’OBR.