Office Burundais des Recettes

« Je suis fier de contribuer à la construction du Burundi »

FraudeGrâce aux informateurs et à la collaboration avec les forces de l’ordre, l’OBR vient d’intercepter des marchandises frauduleuses dans un camion militaire. Ce sont des liqueurs, des vins, du lait en poudre, des pagnes, le tout valant des millions.

12 bouteilles et 8 cartons de CELLAR ; 24 bouteilles de LEFFE ; 18 bouteilles d’AMALURA ; 12 bouteilles de DROSTDY G ; 36 bouteilles de MARTINI ; 48 bouteilles de FURAHA ; 12 bouteilles de JB ; 48 bouteilles de G/N ; 168 pots de lait en poudre et 200 pagnes. Le camion intercepté a été conduit au poste de police basé au bureau communal de Ngagara, à Bujumbura.

Fraude

Ce qui est étonnant, c’est que cette fraude a été saisie dans un véhicule de l’Armée burundaise, seules les enquêtes pourront déterminer le circuit que le chauffeur était supposé prendre officiellement. Reste à savoir que la fraude a été attrapée à 3h du matin, en provenance du lac Tanganyika, selon la police qui a mis la main sur les fraudeurs.

Pour le Commissaire des Enquêtes, Renseignements et Gestion du risque, il y a un phénomène nouveau « où la fraude est saisie dans des véhicules insoupçonnées tel des ambulances, des véhicules de l’Armée ou de la Police, des véhicules immatriculés temporellement ou appartenant aux corps diplomatiques ».

Il demande aux institutions visées de surveiller les navettes des chauffeurs afin d’éviter que leurs véhicules soient trempés dans des actes illicites. « Aujourd’hui c’est la fraude, demain ce sera peut-être des produits prohibés tel des drogues ou autres produits nuisibles à la sécurité de la population », avertit-il avant de déclarer que le sort des marchandises saisies sera décidé par le Commissaire en charge des Douanes et Accises à l’OBR.