Office Burundais des Recettes

« Je suis fier de contribuer à la construction du Burundi »

L’OBR vient de collecter 55.1 milliards de francs burundais pour le mois de mars 2011. Dans un communiqué rendu public le 15 avril 2011, l’OBR fait savoir que la somme collectée au cours du 1er trimestre allant de janvier à mars 2011 est de 123.3 milliards de francs burundais.

C’est une performance la plus élevée que l’OBR ait déjà atteint depuis sa création après la performance de collecte du dernier trimestre de 2010, soit un montant de 107 milliards de Fbu.

Lire la suite...

COMMUNIQUE DE PRESSE

Appui au Projet de l’Office Burundais des Recettes (OBR)

Aujourd’hui, l’Honorable Ministre des Finances, Mme Clothilde Nizigama, a signé un Protocole d’Entente (PE) pour un programme d’appui au nouvel Office Burundais des Recettes (OBR ). Le programme est évalué à £11,5 millions et fournira des conseillers, des systèmes informatiques et un renforcement des capacités à l’OBR sur une période de cinq ans.

Le programme de l’OBR fait partie d’un vaste programme d’appui de plusieurs donateurs pour l’intégration du Burundi au sein de la CEA. Ce programme est coordonné par le Département pour le Développement International (DFID) du Royaume-Uni et comprend une contribution significative de €11 millions (approximativement 20 milliards de BIF) du Gouvernement de la Belgique à travers un accord de coopération délégué au DFID. Le programme est compatible avec les principes de la Communauté Est Africaine (CEA) et de la Communauté Economique des Pays des Grands (CEPGL), qui mettent l’accent sur une meilleure gouvernance, la facilitation du  commerce régional et la coopération au niveau des programmes de formation transfrontaliers.

 

L’Ambassadeur du Royaume-Uni au Burundi, Mr. Nicholas Cannon, a signé le Protocole d’Entente (PE) au nom du DFID, le Département du Royaume-Uni chargé de fournir l’aide du Royaume-Uni.

Au cours de la cérémonie de signature, Mme Clothilde Nizigama, a déclaré: “Le Burundi est très heureux de recevoir ce programme d’appui pour le nouvel OBR. Nous sommes très reconnaissants au Royaume-Uni, à la Belgique, à la Banque Mondiale et aux autres pour nous avoir assisté à mettre en place cette importante institution.  Nous sommes prêts à travailler en coopération avec les donateurs afin de construire une agence de collecte des recettes efficace et efficiente, et nous pensons que ce sera un développement positif pour encourager la transparence et la croissance économique au Burundi.”

 

Mr Nicholas Cannon a déclaré: “Le Royaume-Uni espère travailler en étroite collaboration avec le Burundi d’une manière ouverte, franche et coopérative, afin de créer une gestion des revenus solvable pour le bien du Burundi.  Le DFID est engagé, sur le long terme, dans la réforme de l’administration de l’impôt dans la région et nous nous sommes engagés au Burundi pour le long terme aussi. L’OBR n’en est qu’à ses débuts, et bien que nous ne pouvons pas espérer que tout se produise du jour au lendemain, le DFID fera tout son possible pour s’assurer que l’OBR est opérationnel le plus rapidement possible.”

 

Le DFID est bien connu pour avoir appuyé des offices de recettes en Afrique Orientale et au-delà.  Tous les voisins du Burundi, membres de la Communauté Est Africaine, ont bénéficié de l’appui du DFID pour leurs offices de recettes, et cela pendant plusieurs années.

Le Royaume-Uni et la Belgique vont procurer rapidement une assistance à l’OBR afin d’appuyer la nouvelle institution à démarrer. Cela va impliquer le recrutement d’un Commissaire Général Expatrié et le recrutement de conseillers pour les réformes fiscales et douanières tout en recrutant un personnel sur le  long terme.  Un contrat pour un nouveau système informatique pour l’administration fiscale et la TVA est prêt à être signé et les systèmes informatiques pour les Douanes seront également mis à jour.

 

Le DFID a nommé TradeMark East Africa (TMEA) comme entité responsable de l’exécution des obligations du DFID dans le cadre du Protocole d’Entente.

 

Fin